La futurologie

Tantôt discipline scientifique, tantôt discipline artistique, la futurologie tente d’anticiper l’avenir afin de déterminer de quoi sera fait demain.

L’étude de la futurologie n’a toutefois rien d’aléatoire, puisque les pronostics qui en ressortent se fondent sur un ensemble de recherches de prospective qui ont pour but de prévoir le sens de l'évolution à la fois économique, sociale, scientifique et technique. Cette recherche inclus une fine connaissance des faits historiques et scientifiques de l’humanité, de même que sur un ensemble de modèles permettant de dégager les tendances se profilant dans un horizon court, moyen et long terme.

Les services de consultation en futurologie offerts par Samuel Samson s’adressent tant au secteur privé, qu’aux secteurs public et associatif. Le recours à de tels services permet aux entreprises, aux organismes, aux gouvernements et aux autres acteurs institutionnels de planifier leur positionnement stratégique, leurs investissements, leur croissance, leurs orientations, leurs pratiques leurs politiques et leur développement, tout en prévoyant leur adaptation et de réactions aux réalités humaines et naturelles qui nous entourent et conditionnent les pistes, leviers et moyens d’action.

Dans le cadre de ses services d’expert-conseil en futurologie, Samuel Samson vous accompagne afin d’anticiper l’avenir et de définir le sentier vous permettant d’atteindre vos objectifs de croissance et de développement et de vous prémunir ou vous préparer sans mauvaises surprises, aux événements et aux conditions s’annonçant incontournables.

L’approche préconisée par Samuel Samson en futurologie par Samuel Samson prend en compte diverses variables indigènes et exogènes intégrée à une démarche holistique, considérant l’ensemble des facteurs naturels et humains susceptibles d’influencer directement et indirectement une situation. Les services offerts par Samuel Samson permettent de livrer des résultats à la fois qualitatifs et quantifiables.

Fort d’un parcours multidisciplinaire en droit, en histoire, en économie, en science politique, en science des religions et en sciences naturelles, Samuel Samson agit en futurologie auprès de divers gouvernements et organisations du secteur privé. Il œuvre auprès d’institutions internationales prestigieuses telles que l’Organisation de coopération et développement économique (OCDE), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Cour pénale internationale, le Comité international de la Croix-Rouge, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Organisation des Nations Unies et le Conseil économique et social des Nations Unies. Il est l’auteur de diverses publications en futurologie dont L’Évolution, saluée à titre de vision à adopter pour l’avenir de l’humanité.

 

C'est vraiment pertinent ? - Voyez comment la futurologie peut vous aider !

En quoi la futurologie peut-elle concrètement vous aider dans vos projets ? Voyons voir quelques applications pratiques grâce aux exemples suivants.

EXEMPLE 1 : LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES 

 

Bien que tous ne s’entendent pas sur la nature et l’opportunité d’une origine anthropique (une cause humaine) associée aux changements climatiques, la réalité même de ceux-ci est devenue irréfutable. Les périodes de changements climatiques sont cycliques à travers l’histoire terrestre et des données scientifiques objectives permettent d’en mesurer les impacts rétrospectivement.

 

D’une part, diverses disciplines scientifiques (géologie, biologie, physique, etc.) ont étudié les répercussions naturelles des changements climatiques précédents dans les annales de notre planète. D’autre part, des historiens, des anthropologues et autres académiciens ont étudié les répercussions sociales de certains de ces changements naturels auprès des sociétés humaines. Par exemple, nous savons que par le passé, l’explosion d’un supervolcan en Indonésie a conduit à un refroidissement climatique global d’environ 1°C, en raison de la réaction chimique atmosphérique de l’important volume de cendres volcaniques alors rejetées (localement, selon la région terrestre, les variations de la température ont pu être plus ou moins importantes).

 

Ce refroidissement a impacté substantiellement le rendement agricole dans l’hémisphère nord du globe. Tant et si bien que l’offre étant réduite, le prix des denrées alimentaires a augmenté en Europe et dans les Amériques. À une échelle empirique, l’économie s’en est trouvée déstabilisée et progressivement, la grogne a gagné les populations, jusqu’à alimenter le vent de révolutions ayant gagné l’Occident des dix-huitième et dix-neuvième siècles, puis à façonner peu à peu le visage des démocraties modernes.

 

Il s’agit d’un exemple parmi d’autres illustrant le phénomène de sensibilité aux conditions initiales (« l’effet papillon »), exprimant la relation inextricable liant chaque variable du monde qui nous entoure.

 

L’histoire se répète. Dès lors que l’on y ajoute les connaissances géopolitiques du monde d’aujourd’hui, les modèles sociologiques contemporains, que l’on infère les modèles et lois dégagés par la science économique pour finalement accorder le tout aux connaissances en psychologie humaine et de masse, l’on obtient progressivement des modèles futurologiques, permettant d’entrevoir les contours de ce que sera – ou pourrait être le monde de demain, si la tendance se maintient.

 

L’on sait par exemple qu’une augmentation globale de deux degrés devrait coûter 40 % de la valeur du P.I.B. mondial, susciter des intempéries qui précipiteront la faillite de plusieurs assureurs, affecter le système bancaire dont la plupart des acteurs n’auront pas des réserves suffisantes pour faire face à la crise financière qui en découlera, causant ainsi une crise du crédit, contaminant le système monétaire et engendrant une crise économique majeure qui pourrait ébranler substantiellement la stabilité des gouvernements.

 

Les services rendus par l’environnement à l’économie représentent 150 % de sa valeur annuelle. Une décroissance devrait donc découler de ces perturbations et une raréfaction de certaines ressources devrait avoir des répercussions majeures sur le cours des évènements. Il en va de même de la tendance historique des sociétés à condamner des boucs-émissaires aux maux les affligeants et à s’adapter et évoluer, dans la plus classique application de la loi de l’adaptation pour la survie de l’espèce.

 

Aux fins du présent exercice, l’exemple ci-haut a bien sûr été exploité en des termes généraux, vastes et libéraux. Néanmoins, les modèles de pronostics en futurologie peuvent atteindre un degré de précision avancé, fondé sur une analyse factuelle précise, à la fois qualitative et quantitative.

 

La futurologie a permis d’anticiper toutes les crises politiques, économiques et sociales des dernières décennies, depuis le krash boursier de 1929 à la crise économique de 2008, en passant par la montée des extrémismes religieux et les guerres ayant divisé le monde. 

 

Face aux incertitudes du monde actuel, la futurologie a beaucoup à offrir aux entrepreneurs, aux décideurs et aux autres acteurs économiques, politiques et sociaux qui doivent anticiper les risques, flairer les opportunités et penser dès maintenant le monde de demain.

 

Les services en futurologie offerts par Samuel Samson permettent de déterminer les effets micro et macroéconomiques prévisibles et de cibler les enjeux et tendances géopolitiques et sociétaux qui affectent les secteurs privé, associatif et public et ce, tant à l’échelle locale ou régionale, que nationale ou internationale.

EXEMPLE 2 : LA RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE 

 

Malgré une attention médiatique de plus en plus soutenue, le transfert de connaissances quant au progrès technologique avance lentement et se réalise souvent trop tard.

Il y a 30 ans à peine, qui pensait qu’Internet serait aussi omniprésent ? Il y 20 ans, qui aurait imaginé que nous transporterions chacun un petit ordinateur dans nos poches par le truchement de téléphones intelligents ? Il y a 10 ans, qui savait que les réseaux sociaux bouleverseraient le monde des communications ?

Certains futurologues avaient pourtant « prédit » de telles avancées. Si une innovation en entraîne souvent une autre, la commercialisation et la normalisation des progrès techniques surviennent souventes fois bien après leur invention et leur brevetage. Par exemple, les origines de l’ordinateur tel qu’on le connaît remontent en 1834 et le premier ordinateur « moderne » était présenté dès 1937 ! Pour sa part, le téléphone cellulaire voyait le jour dans les années 1940 et des futurologues se mouillaient quant à l’avènement d’Internet dès 1934, plus de trente ans avant ses débuts vers la fin des années 1960.

Beaucoup d’entreprises peinent à s’adapter aux nouvelles lois du marché alors que les gouvernements éprouvent des difficultés à légiférer efficacement, sans compter les enjeux éthiques qui paraissent insolvables mais se révélaient pourtant prévisibles de tous temps. Même les causes philanthropiques doivent adapter leur façon de véhiculer leur message.

À titre d’illustration, de concert avec l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) – institution internationale réunissant 36 pays parmi les plus industrialisés - et ce, dans le cadre de travaux publics pourtant peu médiatisés, nous avons notamment dégagé que la normalisation des voitures intelligentes devrait commencer aux alentours de 2020 (ce qui ne saurait tarder alors que plus de 3 millions de kilomètres d’essais routiers sont d’ores et déjà complétés avec succès par Google et plusieurs autres prototypes). Pour leur part, des nanorobots médicaux devraient commencer à prêter main forte aux médecins vers 2025 et l’an de grâce 2030 pourrait voir naître l’opportunité de ce qu’il fut convenu d’appeler les « hybrid brains », une technologie connectant les neurones du cerveau humain avec des microprocesseurs. Bien d’autres étapes au développement technologique ont alors été anticipées, de même que les enjeux éthiques, sociaux et économiques qui en découlent (tant en ce qui a trait aux opportunités d’investissement que relativement au marché de l’emploi et aux efforts de requalification de la main-d’œuvre).

Bien plus que de nouveaux outils, le développement technique s’est aujourd’hui mué en une véritable Révolution technologique qui bouleverse nos repères et crée de nouveaux paradigmes.

Si savoir c’est pouvoir, la futurologie permet d’anticiper la direction des vagues d’innovations et les prochaines valses de mouvements, permettant aux acteurs privés, associatifs et publics d’engager la marche dans la bonne direction et de saisir les opportunités, de faire preuve d’une meilleure compétitivité, d’une meilleure adaptabilité, de stratégies plus intelligentes et de qualités visionnaires.

Plutôt qu’être à la remorque d’époques constamment révolues, les services professionnels en futurologie de Samuel Samson vous permettent d’incarner positivement le changement.

© Samuel Samson. Tous droits réservés 2011-2020.

  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle