Plein feux sur 2015

December 24, 2014

Les années se succèdent à un rythme presque aussi effréné que les évènements qui en marquent l’actualité et les rebondissements qui fondent la giration du cours de la vie et qui marquent le gré des saisons.

 

Chaque année entraîne son lot d’émotions de tout acabit, 2014 n’y a pas échappé et 2015 promet déjà une convergence de péripéties assorties de leur habituelle sapidité.

 

Il serait laborieux de tenter d’analyser dans le détail tous les aspects de cette année arrivée presque à son terme et particulièrement hasardeux de se commettre dans des bilans exhaustifs et des prédictions insipides, tant est que les conjonctures de l’histoire ne peuvent être lues et conçues comme des variables indépendantes, mais bien un Tout dont le présent résulte du passé et se porte garant de l’avenir.

 

En ce sens, je ne crois pas qu’il importe de se souvenir des tribulations de 2014 pour elles-mêmes, mais pour les réalités et la dimension métaphysique qu’elles dissimulent. En effet, l’année 2014 nous aura démontré avec quelle aisance la haine sait se nourrir de l’ignorance et comment cette ignorance, mue par une certaine illusion d’un absolu matérialiste, pourrait se faire le vecteur de la perte de l’humanité, dans un monde pourtant riche en nuances.

 

En 2015, efforçons-nous d’enclore en notre for intérieur, que tous les humains sont de même essence. Que l’on cite cette essence comme le Saint-Esprit, la Vacuité ; que l’on réfère à la théorie du chaos ou à la conscience spirituelle de l’être humain, tout concoure à nous rappeler que tous n’aspirent qu’au développement humain, ou plus exactement, à l’évolution comme je le développerai d’ailleurs dans mon essai éponyme à paraître au printemps prochain. Rappelons-nous que les cultures et toutes les réponses qu’elles proposent à des fonctions universelles permettant ultimement à l’être humain de se développer à travers toutes les dimensions de la vie et à son apothéose, la dimension spirituelle de son être ; ne sont que relativité soutenue par les aléas de l’isolement ayant historiquement distancé les communautés humaines les unes des autres et ne composent en rien un absolu.

 

En 2015, rappelons-nous que l’essentiel étant invisible pour les yeux, l’on ne voit bien qu’avec le cœur. En 2015, apprenons à intérioriser les tréfonds de notre âme, divine, à travers laquelle s’exprime la voix de la vérité, guidant au discernement présidant lui-même au libre-arbitre, la plus belle et la plus grande manifestation de la condition humaine, devant gouverner au combat et à la rédemption de l’existence terrestre, de nos rapports humains et de la sigillation de nos actions.

 

En 2015, rapportons-nous à notre essence et sachons écouter cette petite voix, non pas celle qui veut donner raison à nos plus bas instincts, mais celle qui viscéralement brûle de nous éclairer depuis les tréfonds de notre âme, dans le corridor exponentiel de l’amour.

 

En souhaitant à la chrétienté un très joyeux Noël, dans l’Amour de Dieu et la Paix du Christ ; et à toute la grande famille humaine, une bonne et surtout, meilleure année 2015, qu’elle soit ferment de grâce et de fraternité.

 

 

Samuel Samson

Please reload

En vedette !

Après 4 ans de présence sur la Toile, plus d’une centaine de billets publiés devant une communauté ayant franchi le cap des 37 000 internautes, le Blo...

Participez à la discussion en m’écrivant ou en vous activant sur les réseaux sociaux !

September 6, 2015

1/1
Please reload

Dernières publications

October 10, 2015

February 12, 2015

December 24, 2014

December 15, 2014

August 30, 2014

April 24, 2014

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par libellés

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Suivez-moi !
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Samuel Samson. Tous droits réservés 2011-2020.

  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle